vendredi, décembre 28

Un petit dernier pour la route

Ben le moins que l'on puisse dire est que la fin d'année a été très calme pour MacBrains. Le rush professionnel avant le départ en congé allié aux festivités gastronomico-noellesques ont eu raison de toutes velléités de rédaction de note sur ce site... je vous prie de m'en excuser (une fois de plus).

Bon, d'un autre côté, l'actualité liée aux dépôts de demandes de brevets de la Pomme a été plutôt bien couverte par mes confrères "généralistes". Il est toutefois une demande qui est passée inaperçue mais qui a toute son importance.

> Lire la suite

vendredi, novembre 23

Multi-touch - Et vous pensiez avoir tout vu ?

Parmis la livraison de la semaine de demandes de brevets au nom d’Apple, la demande (US 20070268273), déposée le 30 juillet 2007, propose un dispositif de détection permettant d’identifier la partie de la main qui entre en contact avec lui.

> Lire la suite

samedi, octobre 20

Toshiba vs Apple ?

Le design US D553129 déposé le 24 Août 2005 par Apple, et qui vient d'être rendu publique (16 octobre 2007), pourrait bien poser un problème à Toshiba. En effet, la Pomme a déposé le design d'un controleur en forme de croix en lieu et place de la molette de ses iPod, ce qui est précisément la forme adoptée par Toshiba pour sa série Gigabeat, à partir du modèle F commercialisé dès septembre 2004.

> Lire la suite

jeudi, octobre 4

Apple invente le touch pad à capteur de pression

Ne se contentant pas de révolutionner le touch pad en l'agrandissant à toute la largeur d'un portable, Apple travail à rendre cet élément sensible à la pression que l'on y exerce. Pour preuve, une demande de brevet déposée le 30 mars 2006 vient d'être publiée à son nom.

Pour lire la suite, rendez-vous sur le nouveau site de MacBrains: www.macbrains.info

Et par la même occasion, mettez à jour votre lecteur RSS avec le nouveau feed !

lundi, octobre 1

Apple se lance dans la présentation de média géolocalisée

Sous le titre "Présentation de supports fondée sur un emplacement", la demande WO 2007109044 publiée le 29.09.2007 par l'OMPI au nom d'Apple tente de protéger la diffusion d'un média (film, chanson, liste de chansons, répertoire, ...) en fonction de la position physique d'un appareil électronique.

Pour lire la suite, rendez-vous sur le nouveau site de MacBrains: www.macbrains.info

jeudi, septembre 27

eCard & Fire Wire

Deux demandes de brevets au nom d'Apple ont été publiée aujourd'hui. L'une concerne la possibilité de faire signer une eCard par plusieurs personnes, l'autre concerne la gestion de la recharge d'une batterie par Fire Wire.

La suite est à lire sur le nouveau site MacBrains: www.macbrains.info

jeudi, septembre 13

Multi-Touch marque déposée

La Gazette OMPI des marques internationales publiée aujourd'hui nous apprend que la marque "Multi-Touch" est désormais possession d'Apple Inc.

> Lire la suite

jeudi, septembre 6

Radio Remote rendra-t-il l'iPod classique "wireless" ?

Une nouvelle demande a été publiée ce matin (us 20070206827). L'idée qui y est développée propose l'utilisation d'un dispositif du type iPod Radio Remote afin de donner des capacités de communication wireless à un iPod classic.

> Lire la suite

vendredi, août 24

Reconfigurez l'interface de votre iPhone

Cette semaine, la surprise vient de l'Office Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) sous la forme de la publication d'une demande au nom d'Apple portant sur la "reconfiguration de l'interface d'un appareil portable".

> Lire la suite

jeudi, août 2

Un dictionnaire pour l'interface tactile multitouch

Publiées aujourd'hui (2 août 2007), deux demandes de brevets au nom d'Apple risquent de relancer (encore...) la rumeur concernant une application de l'interface tactile multi-points aux machines de la Pomme.

En effet, les demandes US 20070177803 et US 20070177804 proposent un dictionnaire des actions tactiles permettant d'effectuer des opérations particulières. En fait, il s'agit d'un ensemble de "raccourcis clavier"... sans clavier ! (raccourcis tactiles ?).

> Lire la suite.

jeudi, juillet 26

Les iPhones parlent aux iPhones

Dans une demande de brevet publiée aujourd'hui (US 20070173231, déposée le 24 janvier 2006), Apple propose une solution originale au transfert de données entre deux appareils nomades.

> Lire la suite

jeudi, juillet 19

iPhone mini ?

Une demande de brevet au nom d'Apple, déposée auprès de l'OMPI et publiée aujourd'hui, pourrait bien faire resurgir l'idée d'un iPhone "mini" ou iPod-téléphone.

> Lire la suite

iPod wireless: nouveaux indices

La rumeur va à nouveau déployer ses ailes concernant un éventuel iPod WiFi après la publication ce matin d'une demande de brevet au nom d'Apple présentant l'utilisation d'un "Media player" portable comme télécommande capable de piloter la diffusion du contenu d'un ordinateur sur un système externe (Stereo)...

> Lire la suite

jeudi, juillet 12

Echange de musique entre iPhone ?

Une demande de brevet au nom d'Apple publiée aujourd'hui (US 20070161402), détaille le transfert de données vers ou entre des appareils nomades, et donc entre iPhone.

> Lire la suite...

mercredi, juillet 11

Cover Flow: marque déposée

La marque COVER FLOW est désormais propriété exclusive d'Apple, c'est ce que nous apprend la Gazette officielle des marques de l'Office américain de la propriété intellectuelle (USPTO), publiée le 10 juillet dernier.

> Lire la suite

jeudi, juillet 5

Molette lumineuse et souris à dos optique

Une molette tactile lumineuse et affichant des symboles ainsi qu'une souris dont la coque permet la détection de la position des doigts, tel est le contenu de la deuxième fournée du jour...

> Lire la suite

Media player: cache et vidéo

Deux nouvelles demandes de brevets au nom d'Apple ont été publiées par l'USPTO ce matin.

La première demande, intitulée "Media device with intelligent cache utilization", détail une technique d'utilisation de la mémoire cache d'un baladeur numérique en vue d'en préserver la batterie.

La seconde demande, ayant pour titre "Portable media device with improved video acceleration capabilities", présente l'affichage accéléré d'un contenu vidéo.

> Lire la suite

mercredi, juillet 4

Verrouillage magnétique et dock antivol

Me revoilà aux affaires, frais et pimpant... vous imaginez bien que la première chose que j'ai fait en arrivant a été de voir les demandes publiées au nom d'Apple pendant mes vacances.

Et bien, pas grand chose. En tout cas, rien de révolutionnaire. Tout juste trois documents que je vous détail en vitesse ci-après et qui ont pour objets un système de loquet magnétique pour ordinateur portable, un ... et un moyen de sécuriser un appareil électronique au moyen de sa station d'accueil. Cette dernière demande pourrait bien faire reparler d'elle si elle devait être appliquée à l'iPhone...


> Lire la suite

mercredi, juin 13

iPhone - Détails techniques

En marge de la Keynote de Steve Jobs, la section du site d'Apple consacré à l'iPhone a été enrichie de quelques vidéos présentant des détails techniques de la bête.

> Lire le suite

jeudi, juin 7

Apple pense à vos oreilles

Il ne sera pas dit qu'Apple ne se soucie pas de l'ouïe des millions de jeunes qui utilisent ses produits "audio". Certes, la Pomme a révolutionné notre façon de consommer de la musique (tout le temps, partout), mais cela n'est pas sans risques pour les capacités auditives des utilisateurs d'iPod et autres iPod nano, shuffle, ...

Et ceci est un réel souci. Voyez, par exemple, le nombre d'articles retournés sur Google avec la combinaison de mots clés "ipod ear problems". Pas moins de 1'210'000 hits ! Oui, je sais, cela ne prouve pas grand chose. Bob l'Eponge en a bien 2'240'000, et cela ne le rend pas plus important que les problèmes d'audition des jeunes... mais là on s'éloigne du sujet.

Or donc, Apple se soucie de la dégradation de l'ouïe de ses clients. C'est pourquoi elle a déposé (le 7 décembre 2005) la demande de brevet US 20070129828 ayant pour but d'intégrer un contrôle automatique du volume à un baladeur en vue de protéger l'ouïe de son utilisateur.

> Lire la suite...

vendredi, juin 1

LCD et iPhone

Dans la fournée de la semaine, deux demandes de brevets au nom d'Apple ont retenu mon attention.. Y sont traités: la calibration d'écran LCD et les interférences dans les communications Wireless d'un appareil communiquant (téléphone mobile).

Lire la suite...

jeudi, mai 24

Apple soigne son image

5 demandes de brevets au nom d'Apple ont été publiées aujourd'hui (24.05.2007). Si l'on y trouve rien de révolutionnaire ni de croustillant, il n'en reste pas moins que l'on a là une belle collection de documents (et donc d'inventions) relatifs au traitement de l'image.
> Lire la suite de la news

mercredi, mai 23

TV à l'oeil

Vous connaissez peut-être Joost, le service de streaming-TV accessible sur invitation. Mais connaissez-vous Zattoo, le service gratuit, librement accessible et compatible Mac ?

> Lire la suite de cette news

dimanche, mai 20

Des portables collés

Les portables, on le sait, deviennent de plus en plus fins, légers et puissants. Pour cela les composants deviennent, eux, de plus en plus petits et rapides.

L’un des challenges que doivent relever les concepteurs d’ordinateurs, comme Apple, pour suivre cette tendance est de fabriquer des coques capables de renfermer ces composants tout en satisfaisant deux critères généralement contradictoires : faire des coques fines et légères tout en étant solides et rigides. La plupart des fabricants assemblent mécaniquement leurs coques au moyen de visses, rivets ou autres moyens de fixation. Pour alléger leurs machines, ils tendent à utiliser des plastiques plus fins et moins de points de fixation, rendant l’ensemble plus fragile et moins rigide.
Un autre problème émergeant avec les nouvelles générations de portables est le besoin de les isoler électromagnétiquement afin que leurs puissants composants internes (qui produisent des radiations électromagnétiques) ne perturbent pas les autres système de communication alentour (téléphones, radios, TV, …). Ce problème-ci est résolu en « blindant » la coque du portable.

Apple, qui fait rarement les choses comme tout le monde et qui a des exigences de qualités et de design très élevées, a déposé le 29 décembre 2006 une demande de brevet afin de régler les problèmes mentionnés ci-dessus de façon originale.

> Lire la suite de l'article.

jeudi, mai 10

iPhone et iPod Tactile, la révolution viendra de derrière !

Dans une demande de brevet rendue publique aujourd'hui (10 mai 2007), Apple propose rien de moins que d'utiliser une surface tactile sur l'arrière d'un appareil pour en contrôler l'interface.

Fini les problème de trace de doigts sur les écrans tactiles ?

La suite est à lire sur le nouveau site de MacBrains: www.macbrains.info

jeudi, mai 3

OS X nettoie vos fenêtres

Parmi les demandes de brevets au nom d’Apple publiées aujourd’hui (3 mai 2007), le document US 20070101300 dont l’objet est de proposer un système permettant de repositionner et de redimensionner automatiquement les fenêtres en réponse à un changement de l’affichage, est plus particulièrement à signaler.

La suite de cette article se trouve sur le nouveau site de MacBrains: www.macbrains.info

mercredi, avril 25

Plus fort que l'écran tactile multipoints: l'écran "spatiale capacitive"

L'étape suivante de l'interface homme-machine ?
A voir sur le nouveau site de MacBrains: www.macbrains.info

samedi, avril 21

Le fond de l'écran est frais

Un fond d'écran dynamique généré par Core Image ? C'est en substance ce que protège une demande de brevet déposée par Apple en 2005 et publiée le 19 avril passé.

Pour lire le détail de cette news, rendez-vous sut le nouveau site de MacBraine: www.macbrains.info

jeudi, avril 19

3 nouvelles demandes de brevet pour l'iPod

Cette semaine, 4 demandes de brevets ont été publiées au nom d'Apple. 3 de ces documents couvrent différents aspects technologiques de l'iPod et / ou de son interaction avec l'environnement Mac et viennent donc consolider la déjà importante collection de demandes qui protègent le baladeur de la Pomme.

Pour lire la suite de cette news, rendez-vous sur le nouveau site de MacBrains: www.macbrains.info

jeudi, avril 12

Une télécommande universelle, une souris 3G et un multi-media center...

Actualité chargée cette semaine du côté des demandes de brevet de la Pomme. Retrouvez tout les détails sur le nouveau site de MacBrains: www.macbrains.info.

Et n'oubliez pas de mettre à jour votre bookmark !

vendredi, avril 6

3 nouvelles demandes de brevets

Trois demandes de brevets au nom d'Apple sont publiées aujourd'hui, 5 avril 2007.
La première a trait au traitement des files d'impression, la seconde à un signal sonore lié à un baladeur numérique et la troisième à un principe d'affichage des icônes avec une taille variable en fonction des préférences utilisateur.

Pour lire la suite, rendez-vous sur le nouveau site de MacBrains: www.macbrains.info

mercredi, avril 4

Touches pas à ma zapette

La force d'Apple est souvent dans les détails, c'est bien connu. Une application bien conçue, une interface léchée, un design dépouillé. Le design US D539814, publié le 3 avril 2007, protège justement un de ces détails typiques de la Pomme, puisqu'il a pour objet la télécommande livrée avec les iMac récents...
[Pour lire la suite, rendez-vous sur le nouveau site www.macbrains.info]

PS: Petit rappel pour ceux qui ne l'aurait pas encore fait: mettez à jours votre bookmark ainsi que votre lecteur RSS. MacBrains c'est désormais:

Le site: www.macbrains.info
Le RSS: Fil RSS

vendredi, mars 30

Variation autour du MagSafe

Deux demandes de brevets ayant trait au concept MagSafe ont été publiés au nom d'Apple le 29 mars 2007. Si le principe est bien connu, maintenir la fiche d'alimentation électrique par le biais d'un aimant pour éviter des dégâts dus à l'arrachement du connecteur, ces documents apportent un éclairage inédit sur la forme qu'aurait pu prendre (ou prendra ?) ce connecteur.

Pour lire la suite, rendez-vous sur le nouveau site: www.macbrains.info

lundi, mars 26

Pomme-Z (Hors sujet)

Pas vraiment en ligne avec le sujet de MacBrains (quoique), je vous recommande fortement de faire un tour sur le blog de Boulet pour y lire cette BD... il y a un concept à breveter, non ?

Perso, j'adore !

Du Tactile partout ?

Je ne saurait que trop vous conseiller la lecture de l'article publié aujourd'hui par MacGénération . Il y est question de tactile, et plus particulièrement de l'avenir de cette technologie dans les produits de la Pomme ainsi que de son intégration dans l'iPhone.

Répondant aux questions de Christophe Laporte, j'y reviens sur les quelques dépôts de brevets qui me semblent être important pour Apple ainsi que sur sa stratégie en matière d'innovation et de mise en valeur de ses brevets.

Pour votre avis sur cet article, vous pouvez utiliser le Forum de MacBrains.

dimanche, mars 25

Rechargez votre iPhone par USB

Recharger un périphérique au moyen d'une liaison USB, il n'y a là rien de bien nouveau. Mais que se passe-t-il lorsque la machine est un portable et que celle-ci entre en phase de "sommeil" ?

Pour lire la suite, rendez-vous sur le nouveau site de MacBrains: www.macbrains.info

samedi, mars 24

MacBrains v2.0

Voilà bientôt deux ans que MacBrains vous informe sur les dépôts de brevets d'Apple. Ce qui fut tout d'abord une expérience plutôt intimiste a rapidement trouvé son publique pour atteindre une audience respectable d'en moyenne 3'000 visites par mois. Ce fut une première surprise: on pouvait parler de brevet et intéresser un publique assez large de non initiés.

Petit à petit, les lecteurs se sont mis à réagir aux billets publiés sur MacBrains. Constitué autour d'un noyau d'habitués, une petite "communauté" a commencé à donner son avis, à remettre en question certaines analyses et à apporter son point de vue sur les implications des dépôts de brevets présentés dans les news. Deuxième surprise: on pouvait débattre de propriété intellectuelle avec des internautes ne faisant pas (tous) partie du milieux du brevet et obtenir des échanges d'une grande valeur et d'une grande perspicacité.

Puis survint l'iPhone. Pressentis au travers de nombreux dépôts de brevets analysés dans les billets publiés au cours des mois ayant précédés la sortie de ce produit, ce fut un éléments décisif tant pour la validation de la démarche adoptée que pour la crédibilité de MacBrains.

Ces trois éléments ont conduits à une remise en question progressive du concept MacBrains. La forme du Blog, bien que très simple et aisée à mettre en oeuvre, devenait petit à petit trop restrictive. Trop à l'étroit sur la plateforme Blogger, MacBrains avait besoin d'espace. Après quelques hésitations, c'est le grand saut.

Voici le site MacBrains.info. (<- cliquez là pour lire la suite... rendez-vous de l'autre côté !)

mercredi, mars 21

Apple Inc prend ses marques

Comme il fallait s'y attendre, Apple Computers Inc étant devenue Apple Inc, la firme à la Pomme a commencé le transfert de ses marques à son nouveau nom. C'est le cas cette semaine de la marque NANO.

Cette marque, déposée le 7 septembre 2005, protège l'utilisation du mot NANO pour des périphériques informatiques et des lecteurs/enregistreurs audio numériques (iPod NANO).

Ca, vous le saviez déjà (à moins de vivre sur Mars, et encore...).

Mais ce que l'on sait moins, c'est que cette marque est aussi protégée pour du matériel informatique, des logiciels permettant de contrôler et d'améliorer la qualité du son produit par un ordinateur et/ou du matériel audio, des logiciels pour le stockage, la reproduction, la transmission et l'édition de sons, textes et données, ainsi que pour des hauts-parleurs.

Si il est vraisemblable que cette marque ait été étendue sans but commercial précis (qui peut le plus, peut le moins), il n'en reste pas moins qu'Apple pourrait à loisir attribuer le terme NANO à d'autres produit qu'à l'iPod.

MacBook NANO ?

Ca sonnerait pas mal...

PS: MacBrains n'est pas très actif en ce moment, du moins en surface. Je travail en effet en coulisse à un changement assez radical... à suivre sur ce site dans les semaines à venir...

vendredi, mars 9

Grosse livraison

Ce n'est pas moins de 6 demandes de brevets qui ont été publiées le 8 mars au nom d'Apple. Certaines plus intéressantes que d'autres. Petit tour d'horizon de cette fournée bien remplie.

US 20070052691 - Movable touch pad with added functionality
Le titre ne laisse aucun doute, nous allons reparler de dispositif tactile. Cette fois, il ne s'agit pas d'écran tactile mais bien de touch pad, donc d'un périphérique de saisie. L'idée ici consiste en un touch pad indépendant de l'appareil qu'il sert à commander. Ce touch pad mobile, prenant l'apparence d'une molette type iPod sur les images de la demande de brevet, serait capable de détecter la proximité d'un appareil à commander.La figure ci-dessus montre un exemple de pilotage à distance d'un iPod dans sa station d'accueil.

Si l'exemple de la molette vous laisse de marbre (pas vraiment nouveau comme concept), la lecture des revendications de cette demande apporte une ouverture intéressante. Il y est en effet mentionné (revendication 10) que le touch pad peut utiliser les types suivants de senseurs: résistif, surface acoustic wave (SAW), détecteur de pression, optique ou capacitif. L'envie d'y voir le prémisse d'une télécommande tactile est laissé à votre sens de l'imagination ...



US 20070053268 - Techniques and graphical user interfaces for categorical shuffle
Cette demande protège le paramétrage de la fonction shuffle du logiciel iTunes, et plus particulièrement la fonction d'Ordre aléatoire intelligent (partie inférieur de la capture d'écran ci-dessous).
Ci-dessus, une capture d'écran de la version 7.0.2, ci-dessous l'interface protégé par la demande de brevet.La demande ne couvre, évidemment, pas uniquement l'interface mais aussi le principe du smart shuffle.



US 20070053523 - Lanyard for handheld electronic device
Cette demande de brevet vient compléter la déjà nombreuse collection de documents sur l'iPod et ses périphériques, puisqu'il s'agit de protéger le concept d'écouteurs "auto-porteurs".


US 20070054616 - RFID network arrangement
Avec cette demande de brevet, Apple s'intéresse au domaine de la RFID et vise plus particulièrement la simplification de la configuration des objets communicants sans fils. L'idée principale est, ici, de se passer des interfaces traditionnelles lorsque l'on souhaite mettre en oeuvre un appareil dans un réseau sans fil (par exemple une nouvelle télécommande...).

L'exemple donné est le suivant:
Une station de base (network base station, n°201 de la figure 2 reproduite ci-après) embarque un lecteur RFID [204]. Lorsqu'un objet communicant [205] (incluant un Tag RFID [208]) est approché de la station, un échange d'informations [209] a lieu entre les deux. La station lit les données du Tag et établi automatiquement une connection limitée [210]. Une fois la connection limitée établie, la base authentifie l'objet [211] et met en place une connection sécurisée avec lui, permettant à cet objet de bénéficier d'une connection complète [212].
La description complète de l'invention mentionne le cas du paramétrage de réseau WiFi (WEP, WPA), pas toujours évident pour qui n'est pas familier de la technologie. Ce procédé permettrait donc de l'automatiser.

Si l'idée est bonne et l'intention louable (simplifier la vie des mollusques décérébrés que nous sommes), Apple risque tout de même d'avoir quelque soucis avec cette demande. Tout d'abord, la technologie RFID connait une très intense activité de dépôt de brevet (je suis bien placé pour le savoir puisque la société dans laquelle je travail édite une veille mensuelle sur le sujet) ce qui a pour conséquence de vérouiller la plupart des détails techniques et des applications qui y sont liés (bonjour les accusations en série et les procès en pagaille). Ensuite, le concept de la configuration de réseau par RFID n'est pas nouveau. La société BUFFALO Inc, par exemple, possède une demande (US 2005160138 - Access point, terminal, encryption key configuration system, encryption key configuration method, and program) protégeant exactement le principe décrit dans celle d'Apple.

Des ennuis en perspective ?



US 20070055654 - Techniques and graphical user interfaces for improved media item searching
Cette demande couvre le système de recherche inclus dans iTunes permettant de parcourir rapidement le contenu d'une bibliothèque.
Ci-dessus le schéma de la demande, ci-dessous une capture d'écran du résultat (iTunes 7.0.2).


Le principe étant déjà bien connu, je ne m'étendrai pas sur cette demande... (oui, je suis paresseux... et en plus ce post devient bougrement long...).



US 20070055754 - Parental control graphical user interface
Le titre se passe de commentaire. Il s'agit de l'interface pour paramétrage du contrôle parental d'iTunes.
Voilà, je crois qu'il est temps de conclure (si vous lisez encore...). Nous avons donc 3 nouvelles demandes de brevets destinées à protéger des interface d'iTunes (paramétrage et navigation), une demande liée aux écouteurs du iPod, et deux demandes pouvant potentiellement réserver des surprises (télécommande tactile ?)... ou des problèmes (RFID).

Un dernier petit mot. Ou plutôt un remerciement.

Merci à Mat pour avoir développé un Widget MacBrains vous permettant de recevoir les billets de ce blog directement dans Dashboard. C'est cool et bien fait. Et ça se télécharge ici.

Désormais vous n'avez plus aucune excuse pour louper les (demandes de) brevets de la Pomme.

mercredi, février 28

Devenez riches, soyez avocat aux USA !

Vous l'avez peut-être vu passer sur clubic.com, une obscure société américaine nommée Texas MP3 Technologies attaque en justice pas moins de trois acteurs de l'industrie du baladeur numérique (Apple, Samsung et Sandisk) pour violation de son brevet portant sur un appareil de lecture de fichiers MPEG. Quelle réalité se cache derrière cette "affaire" ?

Petit exercice de décryptage.

En guise de préambule, une première constatation s'impose: l'attaque pour violation de brevet semble plutôt en vogue et, pour autant que vous soyez un avocat spécialisé dans les formats de compression, il semble y avoir matière à s'en mettre plein les poches...

Penchons-nous tout d'abord sur la société Texas MP3 Technologies. Vous ne la connaissiez pas ? C'est bien normal. Une rapide recherche sur Google avec l'expression "Texas MP3 Technologies" retourne 18'000 hits, retirer le mot Apple ("Texas MP3 Technologies" -Apple) et il n'en reste que 24, et tous traitent de cette affaire de brevets ! Autant dire que cette société sort du néant d'Internet et se paye un magnifique coup de pub. L'article de Clubic.com nous apprend de plus que cette société "spécialisée dans la défense de la propriété intellectuelle" va jusqu'à "partager ses bureaux de Marshall, Texas, avec son avocat pour plus d'efficacité". Car c'est bien là que se situe le business model de cette société, la défense de la propriété intellectuelle. Ni l'innovation, ni les produits. Juste les brevets.

Et alors, ce brevet, d'où est-ce qu'il sort ?

Il s'agit en fait du brevet américain US 7065417 déposé le 29 janvier 2002 par la société SigmaTel, Inc. (Austin, Texas) et portant le noms de deux inventeurs Coréens. Si l'on en croit le site macnn.com, SigmaTel était l'un des deux fournisseurs de processeurs de décodage du iPod (l'autre étant Samsung).

Fait intéressant, ce document appartient à une famille de 16 documents. Une famille de brevet est un ensemble de documents couvrant la même invention (pour rester simple et ne pas entrer dans des détails trop techniques, les puristes me le pardonneront). Parmi ces documents "équivalents", l'on trouve deux demandes européennes. Cette procédure a l'avantage de publier le rapport de recherche établi par l'office en charge de l'évaluation de la demande (en gros et en résumé, le rapport qui précise si l'invention est nouvelle ou non et donc pas brevetable en l'état). Le rapport attaché à la demande EP 1684300 précise que cette invention a été considérée comme étant antériorisée par la demande WO 9726744 datant du 24 juillet 1997.

En clair cela signifie "Votre invention n'est pas innovante car quelqu'un d'autre a déjà déposé un brevet sur le sujet".

Si l'on ajoute que l'antériorité porte sur les revendications 1, 2, 5, 6, 7, 10, 11 et 12, on peut considérer que la demande n'est vraiment pas solide. (nb: la revendication 1 est la principale et explique le coeur de ce qui est protégé. Une antériorité sur cette revendication peut être de nature à invalider une demande de brevet).

Conclusion: si Texas MP3 Technologies pousse vraiment l'affaire jusque devant un tribunal, je ne donne pas cher de ses chances d'aboutir à une condamnation d'Apple en se basant sur un brevet dont l'équivalent européen s'est vu antériorisé de la sorte !

Mon sentiment ? La récente condamnation de Microsoft donne des ailes à tous ceux qui ont un brevet dans le domaine de la compression de fichiers audio. Chacun tente sa chance, même si elle se base sur un cheval boiteux. Au pire cela fait une jolie pub.

J'attends avec impatience le moment où Apple remportera ses premières victoires sur le marché du téléphone mobile pour voir le nombre de sociétés actives sur ce marché et ayant des brevets qui voudront une part du gâteau (ou devrais-je dire de la Pomme).

Tu es bon ? Innoves !
Tu es riche ? Copies !
Tu n'est ni bon, ni riche ? Alors engage des avocats !

dimanche, février 25

Microsoft, Alcatel, Apple et les brevets

Vous le savez certainement déjà, Microsoft vient de se prendre une grande claque pour violation de deux brevets d'Alcatel-Lucent protégeant la "technologie MP3" (1.52 milliards de $ de dommages à payer, soit 6 semaines de Cash flow ou 15 cents par action Microsoft).

Bien que le cas ne soit pas définitivement clos, la question se pose de savoir comment cette affaire pourrait affecter d'autres acteurs de la musique numérique, à commencer par Apple. La défense avancée par Microsoft ne devrait pas être de nature à rassurer la firme de Cupertino.

James Johnston, un ancien chercheur du Bell Labs (ancêtre de Lucent, maintenant intégré dans Alcatel-Lucent), travaillant désormais pour Microsoft, est l'un des auteurs des deux brevets sur lesquels porte le litige. Se basant sur l'expérience de ce chercheur, Tom Burt (Corporate Vice president de Microsoft) prétend que la technologie MP3 utilisée par sa société (dont la licence a été acquise auprès du Fraunhofer Institute pour 16 millions de dollars) est différente des deux brevets d'Alcatel-Lucent développés par Johnston.

Toujours selon Burt, si les recherches initiales avaient été menées par le Fraunhofer Institute conjointement avec le Bell Lab, le premier possède bien les brevets du MP3 (Motion Picture Expert Group, Level 3) alors que le second aurait déposé des brevets sur la technologie du Motion Picture Expert Group, Level 2 Advanced Audio Coding autrement appelé... MPEG-2 AAC !

Pour mémoire, le format AAC, considéré comme supérieur au MP3, ne nécessite pas le payement de royalties sur le contenu distribué dans ce format. Il s'agit du format adopté par Apple pour l'iTunes Music Store...

Bref, dans un cas comme dans l'autre Apple pourrait bien se retrouver rapidement dans le viseur d'Alcatel-Lucent, que ses brevets protègent le MP3 ou le AAC...

Affaire à suivre de près, donc.

mercredi, février 21

Airport Express & Boot Camp

C'est la Gazette Officielle de l'USPTO (U.S. PATENT AND TRADEMARK OFFICE) qui nous l'apprend dans son édition du 20 février 2007: Airport Express et Boot Camp sont désormais des marques déposées par Apple.
La description accompagnant ces deux marques est la suivante:

Airport Express
Demande remplie le 6.8.2006
Hardware, software et périphérique pour la communication entre plusieurs ordinateurs et entre un ordinateur et un réseau local ou global; Logiciel pour la communication entre un ordinateur et un système de divertissement (Home entertainment system); Logiciel pour ordinateur multimédia pour la reproduction, le traitement et la diffusion (streaming) de contenu audio.

Boot Camp
Demande remplie le 25.08.2006
Logiciel de management de systèmes d'exploitation; Logiciel pour la configuration, l'installation et le management d'autre logiciels.
Bref, rien de nouveau en dehors de la confirmation qu'Apple dépose dans tout les sens (brevets, marques, designs).

PS: je profite de ce post pour vous signaler les petits changements dans le site de MacBrains. J'ai adopté le format "Nouveau Blogger" et vous pouvez désormais profiter d'un flux RSS sur les commentaires ainsi que poster vos liens sur mes news. Par contre, pas moyen de rétablir le logo dans l'entête du blog... damned, vive le progrès !

jeudi, février 15

Tablet iMac ?

Voilà qu'est publié aujourd'hui (15 février) une demande qui va dans le sens des remarques laissées par des lecteurs de MacBrains suite au post Et pourquoi pas ?.

Sous le titre "Methods and apparatuses for docking a portable electronic device that has a planar like configuration and that operates in multiple orientations", la demande de brevet US 20070035917 présente un système de dock permettant d'accueillir un appareil électronique aussi bien en position verticale (portrait) qu'horizontale (paysage).
On pense évidemment immédiatement au iPhone et à son chouette affichage "adaptatif" selon la façon dont on le tient. Cependant, à la lecture des revendications, il apparaît que ce principe est envisagé pour:
  • un appareil électronique portatif (iPod, PDA, ...)
  • un Tablet PC (expressément mentionné... )
  • un appareil portatif "plein écran" (iPhone)
La station d'accueil permet de pivoter le dispositif ainsi que de lui transférer des données et de l'énergie (une station d'accueil quoi...).
Là où cela devient intéressant, c'est que le transfert est soit basé sur le contact, soit sans contact (donc sans prise physique). Et comment que l'on transfert de l'énergie sans une prise ? Et bien en utilisant l'induction !

Ci-après, quelques unes des configurations envisagées pour le dock.Ci-dessus: fixe, horizontal ou vertical. Ci-dessous: pivotable.

Mais là où cela fait "tilt" pour moi, c'est en visualisant les schémas suivants. Ils font penser à un TabletMac que l'on accroche à un support pour en faire un simili-iMac...
L'avenir du Mac serait-il à la tablette tactile "transformable" en ordinateur de bureau ? Voilà qui me semble bien plus élégant que de devoir synchroniser un périphérique: hop, il suffit de détacher son écran et de prendre tout l'ordinateur avec soi !

vendredi, février 9

Utilisez votre iPhone comme un coffre-fort

US 20070030963 - Securing and controlling access to digital data
Date de dépot: 04.07.2005
Date de publication: 08.02.2007

L'invention faisant l'objet de cette demande de brevet a pour but la sécurisation de contenu digitaux, et plus particulièrement la restriction de l'accès à des données électroniques sensibles. Habituellement, un code de sécurité est utilisé à cette fin, ledit code étant généralement saisi au moyen d'un clavier.

Et bien l'idée ici est de se passer de clavier et utilisant un mouvement comme code. Et ce mouvement peut être "capté" par un joystick, un capteur ou ... un écran tactile.

Dans l'une des déclinaisons de l'invention, c'est un mouvement rotatif du doigt sur un touch-screen qui est utilisé. Pour imager cet aspect, la demande de brevet mentionne par exemple une roue numérotée virtuelle (affichée sur le touch-screen) que l'utilisateur doit "manipuler" pour déverrouiller son information ou son appareil, à l'image d'un coffre-fort. Il est aussi possible d'utiliser une suite de mouvements sur le touch-screen comme clé pour déverrouiller l'appareil.

Les applications possibles mentionnées sont: les ordinateurs de bureau et les portables, les téléphones mobiles, les baladeurs numériques et les PDA.Les figures ci-dessus (5A et 5B) montrent l'utilisation de la molette d'un iPod pour effectuer la combinaison destinée à déverrouiller l'appareil ou un fichier. Le numéro 505 de la figure 5A correspond au cercle de chiffre virtuellement parcouru par le doigt. En 510, on voit que le doigt a arrêté de tourner sur le chiffre 19 qui se trouve être le premier de la combinaison. Celui-ci est alors affiché en haut de l'écran (numéro 520 du schéma 5B). Et on continue avec les chiffres suivants jusqu'à l'obtention de la combinaison complète (ci-dessous: 19 34 08)Et cela fonctionne avec plusieurs "cercles virtuels" (comme sur les coffres-forts avec plusieurs molettes à numéros).

Sachant que cette demande mentionne explicitement un téléphone portable et un touch-screen, pas besoin d'être Nostradamus pour imaginer que cela pourrait très bien s'appliquer à l'iPhone. Imaginer une chouette animation de "molette de coffre-fort virtuelle" pour déverrouiller votre iPhone ou un document sensible contenu dans celui-ci ?

Voilà qui nous changerait des la saisie de mot de passe au clavier...

Pour terminer, je ne resiste pas au plaisir de vous montrer un des dessins d'une autre demande (US 20070033295) publiée aujourd'hui et traitant du transfert de données: Soit les ingénieurs de la Pomme se laissent aller, soit il demandent à leurs enfants de faire les dessins de leurs demandes de brevets...

mardi, février 6

Et pourquoi pas ?

Et pourquoi ne pas remplacer son clavier par une tablette tactile multi-points ?

Non, pour une fois il ne s'agit pas de vous présenter une demande de brevet portant le nom d'Apple, mais plutôt de vous livrer la réflexion que je me suis fait à la lecture d'une brève sur le site de SVM Mac. L'auteur y fait la remarque suivante:
"La révolution de Leopard et des nouvelles applications d'Apple sera sans doute sa compatibilité avec l'interface tactile multipoint. Et du coup, la généralisation de l'écran tactile sur les iMac ou les MacBook."
Puis:
"On peut imaginer la retouche d'image dans iPhoto en la touchant du doigt, le mixage dans GarageBand en contrôlant une console à l'écran, la mise en page dans iWeb en agissant directement sur les différents éléments..."
Alors, en lisant cette phrase m'est revenu en mémoire un schéma publié sur MacBrains où l'on voyait un écran tactile multi-points transformé en table de mixage au moyen d'un ajout de "périphérique".
Le même document proposait sur ce principe un clavier, une molette et tout un tas d'autres "ajouts".
Oui, mais... un écran d'iMac n'est pas très pratique pour ce genre d'exercice. Et en plus, si vous utilisez votre écran pour la saisie, où allez-vous visualiser le résultat.

J'en suis donc venu à l'hypothèse suivante: Apple pourrait-elle un jour commercialiser une "tablette multi-touch" USB à brancher sur son Mac, lui donnant des capacités révolutionnairement nouvelles en matière d'ergonomie sans avoir à toucher au hardware de base ? Et pourquoi ne pas utiliser cette tablette comme clavier, zone de dessin, périphérique de pointage, interface de retouche d'images (en y affichant directement l'élément à travailler) ou table de mixage ? Et après la démonstration de l'iPhone, il ne semble même pas forcément utile d'y ajouter une couche mécanique...

Ne serait-ce pas une façon élégante d'apporter cette technologie au plus grand nombre (y compris dans l'autre monde ?).

Bref, n'hésitez pas à me donner votre avis sur la question... ou à me lancer des oeufs pourris pour avoir fait une entorse au principe de MacBrains ("des faits et pas de rumeurs", bien qu'il s'agisse d'une idée et pas d'une rumeur).

vendredi, février 2

Le futur du iPhone: connection et sécurisation

Si ces derniers temps ont étés riches en demandes de brevets au nom d'Apple liées au hardware, la fournée de cette semaine est plutôt centrée sur les données, leur transfert et leur protection. Petit tour d'horizon.

US 20070006183 - Run-time code injection to perform checks

Cette demande déposée au nom d'Apple le 18 août 2005 et publiée le 4 janvier 2007 a trait aux DRM (Digital Rights Management).

L'idée est la suivante: Le système de DRM dont il est question a pour but de permettre à un éditeur de logiciel d'injecter du code dans les instructions de son programme pour en réduire l'exécution à une plateforme hardware spécifique.

Dans un premier temps, l'éditeur autorise l'application à fonctionner sur une plateforme hardware.Dans un second temps, le code DRM est injecté. Ce dernier va effectuer des vérifications périodiques afin de déterminer si le programme tourne toujours sur la plateforme autorisée. Si ce n'est pas le cas, le programme est rendu inutilisable. Ce processus de vérification est annoncé comme étant transparent pour l'utilisateur et difficile à contourner (vous remarquerez que les ingénieurs d'Apple ne sont pas dupes et n'ont pas prétendu "impossible à contourner").N'étant pas moi-même un spécialiste de la programmation, je suis incapable de vous préciser comment cela est censé fonctionner. Le contenu de cette demande s'apparente, pour moi, à du chinois (je n'ai aucune idée de ce qu'est un "key blob"... si l'un de vous veut nous éclairer sur la question, merci d'avance).

Cette demande précise par ailleurs que l'objet de la protection est plus particulièrement le système d'exploitation. Il s'agit donc ici autant de prévenir la copie de l'OS que de contrôler le type de hardware sur lequel il tourne. On voit bien où Apple veut en venir... Et Michael Dell n'est pas prêt de vendre ses PC avec un OSX pré-installé...

***

US 20070028009 - Hot unpluggable media storage device

L'idée centrale de cette demande déposée par Apple le 4 octobre 2006 (publiée le 1er février 2007) est de rendre un périphérique "déconnectable à chaud" sans avoir à en "avertir" l'ordinateur auquel il est connecté et sans endommager les données qu'il contient. Cette demande s'applique (évidemment) entre autres à un "media player".

Et comment est-ce que cela fonctionne ? Et bien il suffit de déconnecter "logiquement" (au niveau "logiciel") le périphérique après chaque transfert de données entre celui-ci et l'ordinateur, sans que ceux-ci soient physiquement déconnectés. Il s'agit donc d'une "déconnection préventive" entre chaque accès à la mémoire du périphérique.Les périphériques mentionnés en exemple sont: les MP3 players (iPod), les jeux vidéos, les caméra vidéo, les appareils photos et les lecteurs multimédias (iPod vidéo).

L'iPhone sera t'il "déconectable à chaud" ?

***

US 20070028109 - Configuration of a computing device in a secure manner

Cette demande-ci devrait réjouir les nombreux enthousiastes quelque peu déçus lors de la présentation de l'iPhone puisqu'il s'agit, ni plus ni moins, de donner à celui-ci la capacité d'acheter du contenu directement sur l'iTunes Store sans avoir recours à un ordinateur intermédiaire.L'appareil accède donc directement au service et s'identifie en ayant recours soit à son Electronic Serial Number (ESN), soit à son International Mobile Equipment Identifier (IMEI).

Les schéma et le texte de cette demande de brevet (The user may interact with the portable media player application, which then wirelessly (e.g., via a cellular or other wireless connection) interacts with the service) ne laissent aucun doute: Apple envisage bien de donner la capacité à l'iPhone d'acheter du contenu en direct.

***

US 20070028120 - Secure software updates

Déposée le 26 juillet 2005 (et publiée le 1er février 2007), cette demande de brevet américain portant le nom d'Apple Computer détaille une méthode permettant de mettre à jour un logiciel en vérifiant au préalable son authenticité ainsi que sa compatibilité avec l'appareil électronique sur lequel il va être installé.

Rien de bien nouveau en somme, sauf que cette demande mentionne explicitement comme réceptacle de la mise à jour: un ordinateur, un PDA, un media player et ... un téléphone.

Premier constat: la publication de cette demande a certainement été retardée au maximum afin d'éviter de divulguer un indice supplémentaire quant à l'existence du projet iPhone (je vous rappel que la demande a été déposée en 2005).

Deuxième constat: la revendication 9 mentionne que la mise à jour peut se faire de façon automatique, sans nécessiter l'intervention de l'utilisateur.

Troisième constat: le texte de la demande précise que ce système de mise à jour concerne (entre autres) plus particulièrement la mise à jour d'un software de type DRM (principalement sa librairie, iTunes est explicitement cité).

Quatrième constat: la mise à jour se fait soit par connection filaire, soit par connection "mobile" (Bluetooth, WiFi, WiMax).

Bref, tout ce qu'il faut pour mettre un fil à la patte du iPhone et tenir ses DRM à jour...

***

On récapitule ? Un accès direct à l'ITMS pour l'iPhone, un système de DRM et de mise à jour de celui-ci et une déconnection à chaud.

On ajoute de la "connectique" et dans le même temps on augmente le niveau de sécurisation.
On ne serait pas en train de blinder l'iPhone du côté de Cupertino ?

vendredi, janvier 26

Et le lecteur CD, on le met où ?

Chez Apple, comme chez les autres constructeurs, les portables devenant de plus en plus petits, le placement des composants internes devient, lui, de plus en plus problématique, notamment pour le lecteur / graveur de disques ( CD / DVD). En effet, avec la réduction des dimensions des machines, l'espace à disposition se fait plus rare. Par exemple, les machines devenant plus minces, l'intégration du lecteur sur la tranche se heurte au positionnement d'autres composants. De plus, un tiroir mobile, certes pratique, est un élément fragile et encombrant.

Question: comment repositionner le lecteur de disques sur un ordinateur portable pour que son usage soit intuitif, simple, n'impacte que peu sur le design et ne vienne pas empiéter sur la position d'autres composants internes ?

Réponse: Il suffit de le mettre sous la machine !

Non, ce n'est pas une blague, c'est même l'objet de la demande de brevet américain US 20070019374 (DISK DRIVE MEDIA ACCESS SYSTEM) publiée au nom d'Apple le 25 janvier 2007.

Et voici comment les ingénieurs de la Pomme ont intégré cette idée:
Une trappe au dos du portable, il suffisait d'y penser (et de le breveter).

"Oui mais", direz-vous plein de l'esprit critique caractérisant le bon peuple, "ça se casse les trappes". Et vous n'aurez pas tort ... sauf que là, il s'agit d'une trappe "anti-casse" (un peu "brice" comme concepte). Comprenez par là que la charnière comporte un dispositif magnétique permettant de la remettre en place après l'arrachement malencontreux de la trappe.
La figure 5 ci-dessus représente le moment où vous dites "Oh, saperlotte, cette satanée trappe s'est encore arrachée" (ben oui, parceque votre langage est châtié, comme il se doit). Mais heureusement, le système magnétique est là pour sauver la situation (n° 502 de la figure 6). On engage la trappe (202) dans le support (500), et voilà, a y'est, c'est réparé.

Et comme les ingénieurs à pépins ne sont pas des demi-sots, ils ont aussi pensé à d'autres configurations:
Figure 35 (en haut): la trappe (n° 3500) qui s'enfonce et qui coulisse à l'intérieur de la coque du portable.
Figure 36: la trappe (n° 3602) dite "pop-and-rotate" (donc qui sort et qui tourne).Figure 37: mon préféré, la trappe "iris" qui s'ouvre à la StarTrek, en tournant (clin d'oeil à l'icône de gravure dans iTunes ?) .
Figure 38: la trappe "porte de garage", qui coulisse en s'enroulant.
Et enfin la figure 39: la trappe "sit-and-spin", complètement indépendante de la coque et qui se fixe en faisant tourner des languettes dans des fentes.

Bien, et comment on fait pour signifier à son ordinateur que l'on va le retourner pour extraire un CD ? Et bien pour cela, Apple a déposé une deuxième demande (US 20070019375) proposant d'utiliser un capteur de mouvement détectant l'inversion de la machine (entre autres). Et pour ne pas oublier que ça se passe dessous, une jolie icône est même prévue pour inviter au renversement du portable.Voilà qui présage de l'intention de rapetisser encore la taille des portables à la Pomme... ou qui serait une manière élégante d'intégrer un lecteur CD/DVD dans un ultra-portable, du type grosPod cher à Urbanbike ?

mardi, janvier 16

Apple a encore de la marge pour faire évoluer l'iPhone

Rien à voir avec les brevets (quoique) mais très fun, je ne saurais trop vous conseiller le visionnement de cette vidéo sur les possibilités de l'iPhone: http://www.youtube.com/v/1xXNoB3t8vM

Lien pêché sur http://www.svmmac.fr/rss/blog

samedi, janvier 13

Une marque ne suffit pas

L'on parle beaucoup de l'iPhone ces derniers jours.

Vous aviez aussi remarqué ?

Mais en parlerait-on autant si ce nouveau produit frappé d'une Pomme ne s'était pas appelé iPhone ? Voilà la question que je vous propose d'examiner.

Apple est certainement une des marques les plus emblématiques dans le domaine de l'informatique. Pourtant, elle n'est pas parmi les plus puissantes (Microsoft), ni parmi celles qui vendent le plus de machines ou ont inventé le plus de technologies (voir les contributions d'IBM et de HP pour comparaison). Et pourtant, lorsqu'elle sort un téléphone, tout le monde en parle. Voilà un cas assez unique où une société faisant 2% du marché (chiffre au pif, mais vous pouvez me lancer des pierres...) fait la pluie et le beau temps (médiatique) sur son secteur ...

Ceci vient, à mon sens, du fait qu'Apple propose des produits qui sont "émotionnels" en plus d'être technologiques, et ceci depuis le lancement de l'iMac en 1998. Ce produit a marqué une rupture dans le marketing de produits informatiques en apportant le critère de l'esthétisme dans un monde où les spécifications dominaient. Mais en plus du look, Apple lui a donné un nom facile à retenir (essayez de faire dire « je veux un iMac » à votre grand-mère, puis essayez avec « je veux un Dell Dimension C521 » …) qui n'a certainement pas été pour rien dans son succès. Ceci est aussi vrai pour les iBook, MacBook et autres iPod.

Un nom sympa serait-il donc un gage de réussite pour un produit électronique grand publique ? (je vous laisse décider si Zune est un nom sympa...)

Un élément de réponse nous vient du dossier iPhone. Lorsque Cisco a lancé son produit en décembre 2006, les réactions ont été plutôt... tiédasses ! qu'Apple lance un mois plus tard un autre produit avec le même nom et là, bang (comme dirait un certain Steve), le voilà à la une des journaux. Et la blogosphère ne fait pas exception, la preuve ci-après au moyen du système BlogPulse de tracking de tendances dans les Blogs:

Graphique représentant le % des posts répertoriés par BlogPulse
traitant d'un sujet (www.blogpulse.com)

Résultats lors du lancement des différents appareils:
Zune: cité dans 0.191% des Posts recensés
iPhone Linksys (Cisco): cité dans 0.103% des Posts recencés
iPhone Apple: cité dans 2.19% des Posts recensés

Pour comparaison, le Tsunami de décembre 2004 avait été cité dans un peu plus de 3.5% des posts recensés ce jour-là.

L'explication du phénomène se trouve sans aucun doute dans le fait qu'Apple focalise l'attention d'une communauté d'enthousiastes (qui a dit "fanatiques" ?) dont Cisco ne peut pas se prévaloir.

Combien d'entre vous n'auraient pas acheté d'iPod si celui-ci s'était appelé différemment ? Et combien n'achèterons pas d'iPhone dans le cas où il changera de nom ?

Non, une marque ne suffit pas...

jeudi, janvier 11

Cisco attaque Apple

On croyait que les deux firmes s'étaient entendues... ben non !

Un article de silicon.fr nous l'apprend aujourd'hui:
"Le groupe de John Chambers a fait savoir ce 10 janvier au soir, le lendemain du très médiatique lancement du 'smartphone' d'Apple, qu'il portait plainte auprès du tribunal du district nord de Californie."

Il semblerait donc que les négociations n'ayant pas abouti, Apple aurait décidé de passer outre et d'utiliser la marque iPhone, propriété de Cisco, sans autorisation.

Il est permit de s'interroger sur la stratégie de la Pomme. Ont-ils utilisé ce nom dans le but d'offrir une caisse de résonance à leur annonce, quitte ensuite à en changer (comme pour iTV) ? Préfèrent-ils payer des dommages et intérêts plutôt que d'utiliser un nom ne correspondant pas au attentes du publique ?

Cette attaque risque de toute façon de n'être que la première. Il suffit de voir ce qui s'est passé avec l'iPod pour anticiper les prochaines étapes. Si l'iPhone remporte un succès commercial, nous verrons certainement tout une collection de "floués" vouloir leur part du gâteau.

Et avec plus de 200 brevets utilisés dans cet appareil, ils risquent d'être nombreux.

PS: Après vérification, la marque MacPhone est libre au USA. Elle était un temps propriété de LEM LOGICIELS ET MATERIAL (Suisse), de 1989 à 1991. Voilà donc une piste en accord avec le nouveau nom d'iTV, non ?

mardi, janvier 9

Il y eu un avant et il y eu un après...

Hop, boum, paf et vlan.

Les mots me manques pour décrire la joie (le soulagement ?) de le voir, là sur mon écran.

Vous le savez déjà (j'en suis sûr) mais l'iPhone est né. Oui, le vrai, celui avec une Pomme dessus (y ressemble étrangement à celui dont je vous avait parlé ici).

Et le plus beau ? Tout y est ! l'écran tactile multi-points, le détecteur de proximité, les capteur de position des doigts pour identifier si l'affichage est en portrait ou en paysage, le clavier virtuel, la commande vocale, la machine à voyager dans le temps (euh non, pas encore).

Y'a un air de famille, non ? (photo http://www.macbidouille.fr)

Selon Steve Jobs, plus de 200 brevets sont contenus dans cette petite merveille. A vue de nez (comme on dit par chez moi), on y retrouve (en plus des nombreuses demandes liées à l'interface tactile dont je vous ai parlé ces derniers temps) les brevets concernant les interfaces vocaux, la synchronisation, les logiciels et le design (à venir...).

Concernant le nom, iPhone, il est assez aisé d'imaginer la contre-partie négociée par Cisco pour l'utilisation d'une de ses marques déposée...

Une conclusion ?

Que toutes ces demandes de brevets aient bien décrit ce qui est aujourd'hui une réalité n'est pas surprenant. La propriété intellectuelle est un outil d'anticipation fantastique. Les entreprises l'ont compris depuis longtemps...

PS: pour une retransmission en non-live de la Keynote, je ne saurais que vous conseiller celle de crazyapplerumors, trop fun.

dimanche, janvier 7

2006, une année d’innovation

Voilà, 2006 est derrière nous. C’est le temps des bilans, et MacBrains n’y échappera pas. Petit retour en arrière, donc, sur une année de propriété intellectuelle made by Apple.

Nombre de demandes de brevets publiées
2006 a été une année de forte croissance pour Apple avec 87 demandes américaines publiées, soit 30 de plus que l’année précédente (+52.6%). Cette croissance s’inscrit dans la continuité des 5 dernières années, ainsi que dans celle, plus générale, de la propriété intellectuelle mondiale. La R&D semble définitivement installée comme cheval de bataille de la Pomme.
Janvier
L’iPod est à l’honneur avec l’intégration de capacité « radio » (Après « l’iPod Radio », le « Radio-iPod ») et la protection de l’icône le représentant (Peinture rupestre). Janvier est aussi la première occasion de parler d’interface tactile (Big Apple is watching you), un sujet qui sera moultement développé en cours d’année (« moultement » ? ça doit pas être très français, ça… je commence fort l’année). Pour terminer, nous avons aussi droit à ce qui semble préfigurer une nouvelle application Pro destinée au design d’interface indépendantes de la résolution d’affichage (Une nouvelle application pro ?). Une application destinée à Leopard ? A suivre.

Février
Et hop, on en remet une couche côté interface: écran tactile multipoints (Au doigt et à l'oeil) et clavier virtuel (Tablet Mac… and one again !) sont en effet au programme. MacTel devient une marque déposée (MACTEL, marque déposée) et Apple tente le forcing sur le concept des Widgets, malgré l’existence de produits concurrents sur le marché (Gadget breveté).

Mars
Si en mars il est toujours question d’interface sensible au toucher, cette fois il s’agit du « classique » Touchpad. Les guillemets sont en effet de mise car Apple nous gratifie de l’invention du Touchpad étendu à toute la largeur d’un portable, couplé à un capteur de position destiné à activer ou désactiver des portions de cette zone sensible selon la position des mains de l’utilisateur (Apple révolutionne le touchpad). Mais le mois de mars restera dans les mémoires comme celui où Microsoft s’est permis de griller la politesse à Apple sur le front des appareils nomades à interface tactiles. On attendait le TabletMac et c’est finalement l’Origami qui est arrivé (Bill Gates mange-t’il des pommes ?).

Avril
Rebelotte. Apple invente l’égaliseur de volume entre haut-parleurs distants et l’on découvre que Microsoft avait déjà déposé une demande de brevet… le monde a décidément tourné à l’envers en 2006 (La Pomme a l’oreille fine).

Mai
Encore deux demandes de brevets pour des interfaces. L’une s’adresse à l’iPod et devrait permettre de commander celui-ci avec la voix, l’autre détail l’utilisation de surface tactile pour simuler des boutons. Si la première semble très (trop ?) proche des interfaces vocales de téléphones portables, l’autre montre un dessin présentant une (très !) troublante ressemblance avec le clavier de l’Origami… (Au doigt et à … la voix ). C’est encore en mai qu’à sonné la première charge d’Apple sur la propriété intellectuelle liée au Podcast avec le dépôt de la marque IPODCAST (Apple dépose la marque IPODCAST au niveau mondial).

Juin
Preuve, s’il en était encore besoin, de l’efficacité de la machine de guerre marketing du Pommier, la publication d’une demande de brevet permettant la synchronisation de la lecture de l’iPod à un exercice physique intervient quasi simultanément à l’annonce du partenariat d’Apple avec Nike. « Your shoes talk. Your iPod nano listens »… tout un programme (Apple just does it).

Juillet
Au cœur de l’été c’est le retour des rumeurs concernant le TabletMac. La cause en est la publication d’une très intéressante demande de brevet portant sur une interface tactile par détection de proximité (tactile sans contacte ? on dit comment, proximitile ?). Fini les traces de doigts ? (Tablet-Mac, le retour de la mort qui tue.).

Août
Apple dépose le bouton du futur. Cliquable et glissable, il est à la fois joystick, molette et bouton (Le bouton du futur). Mais dans quoi Apple va t’il bien pouvoir intégrer un truc pareil ? hein ? Certainement pas dans un iPhone puisque cette marque n’appartient pas à la Pomme, comme le post iPhone ? Certainement pas ! ... quoique nous l’apprend. Ceci a de plus été confirmé par la sortie d'un produit de Cisco portant ce nom en fin d'année…

Septembre
La publication d’une demande portant sur un appareil entièrement tactile (le boîtier et l’écran) démultiplie le buzz ambiant quant à un probable iPhone (J’en veux un !). Plutôt révolutionnaire, l’utilisation de la détection de la position des doigts de l’utilisateur sur le boîtier démontre une réelle avancée d’Apple dans le domaine des « smart devices » et plus particulièrement des interfaces tactiles. Cette ébauche d’interface trouvera par ailleurs une résonance assez particulière au mois d’octobre.

Octobre
Les choses se précisent et le buzz monte encore d’un cran avec la publication d’une demande américaine utilisant le concept d’objet entièrement tactile et présentant des croquis inhabituellement aboutis de ce qui semble être un iPod possédant un écran couvrant toute sa surface (Le dossier iPhone s’épaissit). Les dessins de cette demande permettent de penser que l’on y voit l’ébauche d’un futur produit, tant ceux-ci sont travaillés et peu schématiques. Les esprits s’échauffent et les fans ont de plus en plus de peine à patienter…

Novembre
Encore une pièce à verser au dossier iPhone (décidément) avec l’idée d’une interface physique modulaire venant se superposer à une interface entièrement tactile selon les usages que l’on souhaite faire de son iMachin (oui, on ne sait plus comment on doit appeler cet hypothétique futur iPod-téléphone-PDA… alors iMachin n’est pas plus bête qu’autre chose, non ?). L’idée est séduisante, particulièrement pour ceux qui craignent les traces de doigts (Comment éviter les trace de doigts sur votre iPhone).

Décembre
La fin d’année voit Apple faire une tentative de hold-up sur le concept du Podcasting, avec pas moins de trois demandes de brevets couvrant l’ensemble du workflow de ce nouveau mode de diffusion d’informations (Apple fait main basse sur le Podcast). Côté innovation technologique, la Pomme envisage l’usage de boîtiers en céramiques pour ses futurs iPod, alliant solidité et facilité de fabrication à une perméabilité aux ondes électromagnétiques permettant l’ajout d’une fonction de communication sans fil (un iPho… ok, je me tais. Boîtier iPod en céramique).

Conclusion
A l’évidence, cette année a été marquée par la publication des nombreux travaux des ingénieurs d’Apple autour des interfaces, plus particulièrement tactiles. Il semble raisonnable de penser qu’une telle somme de travail (et d’argent) n’est pas destinée à rester dans les tiroirs de Steve Jobs et que l’avenir devrait nous réserver la sortie d’un nouveau produit nomade, multi-média et tactile servant de relève à l’iPod. L’échéance d’une telle probabilité n’est pas à chercher dans les dépôts de brevets (il n’existe pas de réelle corrélation entre la publication d’une demande de brevet et la sortie d’un produit). N’empêche, lorsque l’on sait les investissements que représentent de tels dépôts (R&D, frais de dépôt et de maintien), et que l’on rapproche cela du besoin de renouvellement du marché face au vieillissement de produits « classiques » tel l’iPod, on ne peux que se dire que tôt ou tard, il va falloir casser sa tirelire pour un iMachin !

A suivre...