dimanche, décembre 17

Petit iPapa-Noël, n'oublie pas mes petits chaussons

Noël est à nos portes et la WWDC approche à grands pas. C'est le temps de la dinde aux marrons et des prédictions à deux balles. La nouveauté cette année, c'est que les analystes financiers s'y mettent aussi, au risque de faire perdre du vrai argent à une vrai entreprise en racontant tout ce qui leur passe par la tête.

Bon, le but de MacBrains n'étant ni de tirer à vue sur les "spécialistes" financiers (les tribunaux qui jugent les affaires Enron et autres s'en chargent déjà), ni de jouer de la boule de crystal, mais de traiter des faits bien réels: les demandes de brevets déposés par Apple.

Alors voilà, pour Noël, iPapy ne nous a pas oublié. Il a tout prévu pour que le Père -Noël puisse glisser des iPod dans vos petits chaussons, voyez plutôt...

Publiée le 12 décembre passé, le design US D533347 protège une housse à iPod en forme de... chaussette.Original, cela doit être du plus bel effet suspendu devant la cheminée...

Plus classique, le design US D533348, publié le même jour, semble tellement simple que je me demande où Apple prétend innover...
Pour ce qui est de remplir ces housses, le plus simple reste encore d'attendre les annonce de la WWDC !

dimanche, décembre 3

Apple fait main basse sur le Podcast

Pas moins de trois demandes de brevets américains au nom d'Apple qui ont été publiées le 23 novembre passé avec pour thème centrale le Podcasting:

  • US 2006265503 - Techniques and systems for supporting podcasting
  • US 2006265409 - Acquisition, management and synchronization of podcasts
  • US 2006265637 - Utilization of podcasts on portable media devices
La première demande (US 2006265503) détail le principe d'abonnement à un Podcast, tel qu'on le connait actuellement dans iTunes. Il s'agit donc ici de protéger le principe de l'abonnement lui-même, ainsi que de l'identification de nouveaux épisodes et leur téléchargement dans un logiciel (iTunes) si cet abonnement est toujours valable (ie: si l'utilisateur ne s'est pas désabonné).

La seconde demande (US 2006265409) se concentre sur le traitement des abonnements. La recherche des nouveaux épisodes, le téléchargement simultanés de ceux-ci depuis les divers sources correspondantes et leur stockage dans un répertoire spécifique. Sont aussi protégés: les aspects de portail de Podcasts (ITMS), leur recherche et leur présentation par thématique dans ledit portail, la synchronisation avec un logiciel client (iTunes) et la synchronisation de ce dernier avec un lecteur portable (iPod).

La troisième demande (US 2006265637) détail les aspect de synchronisation et de lecture des Podcasts sur un lecteur portable. Sont protégés: la navigation dans un menu hiérarchique, la lecture du fichier tout en affichant les méta données liées (textuelles ou graphiques), l'utilisation de chapitres dans un épisode. Tout ceci étant explicitement appliqué à la lecture sur Media Player, PDA et téléphone portable.

Il ne s'agit rien de moins qu'une "tentative de Hold-up" sur le Podcast de la part d'Apple. Avec ces trois demandes, tout le workflow du podcasting est couvert, à l'exception de la génération des fichiers (une demande de brevet en ce sens serait-elle en attente de publication ?). En tout les cas, la Pomme tente de protéger son "business model" actuel des velléités de copies de la part des "spécialistes de la photocopieuse". Suivez mon regard, il se dirige sur le Zune et son portail du type iTMS. Avec un tel ensemble de brevets, Apple serait à même de s'assurer un monopole de la diffusion et de la lecture sur baladeur numérique que seul une méthode complètement originale et nouvelle pourrait venir attaquer (mais l'originalité n'est pas le fort de ceux d'en face, n'est-ce pas ?).

Reste à savoir si ces demandes seront accordées par l'USPTO. Le principe du Podcasting découlant assez naturellement de la diffusion "RSS", l'on est en droit d'en douter.

vendredi, décembre 1

Boîtier iPod en céramique

La demande US 20060268528, déposée le 7 août 2006 et publiée le 30 novembre 2006, décrit un boîtier pour iPod en céramique. L'idée étant que ladite céramique soit transparente pour les ondes radio.

Vous l'avez déjà compris, il s'agit de donner aux iPod des capacités Wi-Fi...

Quelques détails techniques

Les types de céramiques mentionnés sont le Zircone (ZrSiO4, de l'élément Zirconium) et l'Alumine (Al2O3, ou oxyde d'aluminium). Les avantages de ces matériaux sont, outre leur perméabilité aux ondes radio, leur faible toxicité (utilisation dans les implants orthopédiques), leur impact minimal sur l'environnement et leur très grande résistance à l'usure.

Les types de produits envisagés par Apple dans cette demande sont, évidemment, les "media players" (iPod), les PDA (Handheld computing devices) et ... les téléphones portables (non, je ne vais pas en remettre une couche avec l'iPhone).

Pourquoi utiliser des céramiques ?
Ben oui, dans le fond. Pourquoi ? Le plastique est, lui-aussi, transparent aux ondes radio ! La réponse peut sembler évidente mais il s'agit de résoudre le conflit de deux buts opposés lors de la conception d'une "enveloppe" pour un appareil électronique nomade: réduire son encombrement (dimension, poids) et assurer sa solidité. Donc, première raison: la solidité et la légèreté.

Ensuite, il y a la question de l'assemblage du boîtier. Le plastique est moulé puis assemblé (mise en correspondance des pièces, vissage, ...). Cela complexifie la fabrication, complique le design et peut causer des fissures et autres imperfection dues au travail du plastique (autour des vis, par exemple). Le type de matériaux envisagé ici permet une fabrication par extrusion, un processus très "simple" et s'effectuant en une seule opération.

Et alors ?
Et bien, rien de bien croustillant à se mettre sous la dent. Il s'agit pour Apple d'optimiser la fabrication de ses produits tout en s'ouvrant la possibilité de les rendre communiquants sans fil. Le mouvement vers un iPod Wi-Fi semblait déjà assez évident (notamment avec la sortie du Zune) pour que l'on ne s'étonne pas trop de cette demande de brevet.

Un avantage notable serait la plus grande simplicité de l'assemblage (et donc une plus grande marge sur le produit fini). La coque étant extrudée d'une seule pièce et les éléments électroniques seraint glissés dedans.Signalons au passage un très joli "éclaté" de l'assemblage de l'iPod:En conclusion, l'on peut raisonnablement espérer que la prochaine génération d'iPod soit solide (Apple aurait entendu ses clients mécontents des vilaines rayes sur leurs iPod) et muni de la capacité de communication Wi-Fi qui leur fait défaut.