jeudi, octobre 26

Le dossier iPhone s’épaissit

Dans la fournée de la semaine de l’USPTO, l’on trouve une demande de brevet au nom d’Apple (US 20060238517) qui va faire rebondir les rumeurs liées à l’iPhone.

Jugez plutôt.

Cette demande s’intéresse plus particulièrement à l’interface « touch sensitive » d’un appareil électronique portable et est à rapprocher de celui que je vous avais présenté début septembre (J’en veux un !) en ceci qu’il permet d’identifier dans quel sens est tenu ledit appareil afin d’en modifier l’affichage (par exemple « portrait ou paysage).

L’intérêt principal réside dans les figures donnant un apperçu de la disposition des zones sensibles au toucher permettant de déclancher des fonctions particulières.

Ci-dessus, un exemple d'interface avec des zones de fonction disposées tout autour de l'écran. la zone marquée 121 permet d'effectuer des opération telles que: piloter un curseur, sélectionner un objet dans un menu ou saisir des données,...).


Les figures 8 et 9 montrent le changement de disposition dynamique des menus en fonction de la façon dont l'utilisateur tient son appareil.

Mais le meilleur est à venir. Voici ce qui ressemble à s'y méprendre à un iPod...


Ca gère de la musique, des photos et de la vidéo... mais avec un écran couvrant toute la surface de l'appareil.


La figure 17A montre le mode de visualisation d'une photo en plein écran. La zone 831 sert à accéder aux menus, les 832 et 834 servent à naviguer vers les photos précédantes et suivantes.
Et hop, passage en mode horizontal et apparition de nouvelles fonctions (contrast, brightness, zoom, et move) positionnées en 840.

Et une interface revue pour la lecture de musique...

Même si il n'y a rien de purement "révolutionnaire" dans cette demande de brevet, il n'empêche qu'elle contient des vues bien plus proches d'un produit fini que tout ce que nous avons pu voir jusqu'ici.

Histoire de vous mettre un peu plus l'eau à la bouche, voici des exemples d'applications données dans ce document: electronic game, personal digital assistant, multimedia device, cellular telephone, portable video player, portable navigation device, or the like...

Mais on va encore devoir attendre longtemps, ou quoi ?...

jeudi, octobre 19

Ne vous payez plus la honte, iPod est là pour vous aider !


Ne vous est-il jamais arrivé d'entendre une super musique à la radio mais de ne pas savoir de quel titre il s'agit, et encore moins de quel artiste ?

Ben moi ça m'arrive tout le temps. Il faut dire que les radios ont la fâcheuse tendance de couper la fin des chansons pour les remplacer par des hurlements djeuns genre "couleuuuuur troiiiiiiiis" (pour les suisses), de la pub ou, plus fréquemment, un autre morceau de musique. Ajoutez à cela des animateurs qui n'annoncent pas les titres et hop, vous voilà avec la difficile mission d'identifier un titre inconnu.

A partir de là, chacun son truc. Entre chantonner maladroitement ledit morceau à ses amis ("ha ouais, c'est le générique de la petite maison dans la prairie", "mais non, c'est Highway to hell", ... oui, je suis nul pour chantonner) ou attendre qu'il repasse en fond sonore dans un bistro et couper toutes discussions ("... et là ma femme me dit qu'elle va... [chanson en arrière plan] Haaaa, c'est quoi le titre de cette chanson !?"), je dois avouer que je n'ai pas encore trouvé la technique.

Mais heureusement, amis lecteurs qui êtes dans le même embarra que moi, Apple pense à votre bonheur !

La demande US 20060235864 publiée aujourd’hui (19 octobre 2006), et dont le dépôt remonte au 22 août 2005, propose justement une solution à ces tracas.

Sous le titre « Audio sampling and acquisition system », il s’agit en fait d’une solution permettant de capturer un extrait audio avec son baladeur numérique (disons un iPod …), de transférer cet extrait à un service sur le web (heuu, iTunes Store par exemple … ) qui va identifier le morceau pour vous.

ici le schéma de fonctionnement.

En cadeau bonus: l'interface iPod

Pour les détails :
- l’enregistrement se fait par micro ou par transmission sans fil (wireless signal)
- la transmission au service web se fait lors de la synchronisation de l’iPod avec le Mac (ou le PC)

Tiens, un iPod avec un micro [601] et une touche "record" [607]...

Sont aussi revendiqués :
- l’identification et l’achat de clip vidéo et de film
- la possibilité de décharger un extrait en vue de confirmer la bonne identification
- la possibilité d’opérer en mode totalement automatique (pas d’action de l’utilisateur)

Reste que tout cela ne me semble pas si nouveau… ce genre de service existe déjà, par exemple avec un téléphone portable (faire « écouter » une musique à un service GSM qui vous envoie ensuite le titre par SMS). Mais là où réside la force de cette demande de brevet d’Apple, c’est évidemment dans l’intégration iPod – iTunes.

Bon, d’ici que cela se retrouve dans vos iPod, vous allez sans doute siffler encore un moment…