vendredi, mai 5

Au doigt et à … la voix

Deux demandes de brevets américains viennent d’être publiées au nom d’Apple.

La première US 20060085757 portant le titre “Activating virtual keys of a touch-screen virtual keyboard” enfonce encore le clou du TabletMac en présentant la mise en œuvre d’un clavier virtuel sur un touch-screen (pour ceux qui ne lisent pas l’anglais).

L’idée ici est d’identifier sur quelle touche l’utilisateur souhaite presser, par exemple en calculant la distance minimum du point de pression par rapport aux touches qui l’entourent. Un autre exemple consiste à calculer la probabilité de l’activation d’une des touches alentour selon sa fréquence d’utilisation (un peu comme un dictionnaire qui propose en premier les mots le plus souvent utilisés). La pression exercée par l’utilisateur peut aussi entrer en considération.

Nous avons donc ici la description de l’utilisation de paramètres physiques afin d’identifier sur quel élément du clavier l’utilisateur souhaite presser. Une sorte de « clavier virtuel intelligent », en quelque sorte.

Oui mais…

En regardant les figures de cette demande, on ne peut pas s’empêcher de sourire. Voyez plutôt par quel type de clavier « touch-sensitif » Apple a choisi d’illustrer sa demande :

Troublante la ressemblance avec l’Origami de Microsoft, non ? (ci-dessousle modèle Samsung)


D’autant plus si l’on sait que l’UMPC de Microsoft a été dévoilé au CeBIT en mars 2006 alors que le dessin d’Apple date du 16 septembre 2005. Apple aurait-il guigné sur la copie de son petit camarade ? L’inspiration est-elle simultanée ?

La seconde demande (US 20060095848) date du 4 mai 2006 (date de dépôt : 4 novembre 2004) et propose une interface vocal pour système électronique. Là où ça devient intéressant c’est lorsqu’Apple mentionne l’utilisation de cette interface vocale pour piloter des lecteurs MP3, des PDA ou des… téléphones (relisez donc mon post du 20 avril).

Les revendications de cette demande mentionnent l’utilisation de la voix pour les commandes de base (play, suivant, précédant, stop, volume) ou pour accéder à un morceau de musique (titre, album, artiste). L’ensemble des informations présentées par l’interface visuel de l’appareil étant, quant à eux, transformés en sons au moyen d’un système « text-to-speech ».

Si l’on ajoute à cela la présence d’un iPod sur la première page du document (voir ci-dessus), combien êtes-vous prêt à parier que le prochain iPod sera pilotable à la voix ?

2 commentaires:

blazouf a dit…

Un ipod pilotable et la voix, et déclinable dans toutes les langues ou il est vendu ? sacré pari !

Anonyme a dit…

Oui, c'est bien l'interface vocale, mais chez soi. Parce que, imaginez-vous en train de parler à votre iPod dans la rue ou dans les transports en commun... Pas top ! J'espère que ça ne remplacera pas la navigation classique...