samedi, janvier 21

Peinture rupestre

Jusqu’à aujourd’hui, si l’envie subite vous en prenait, vous étiez libre de dessiner des formes géométriques de base et de les combiner à votre guise. Ronds, triangles, carrés, rectangles, rien ne vous retenait… et bien désormais, une combinaison vous sera interdite, et ceci par la grâce d’un dépôt de marque internationale (sous la forme d’un logo déposé le 26.10.2005 et publié le 12 janvier 2006) signé Apple : 2 ronds concentriques placés sous un rectangle, le tout se trouvant dans un grand rectangle. Et cela est censé représenter… un iPod.

Le logo tel qu'il est protégé jusqu'en 2015 par l'OMPI

Bon, pour être tout à fait exact, il sera désormais interdit d’utiliser ce pictogramme sans l’autorisation de la Pomme pour représenter des « Dispositifs électroniques numériques portatifs et de poche pour l'enregistrement, l'organisation, la transmission, la manipulation et la consultation de fichiers audio et vidéo, de données et de textes; logiciels destinés à l'organisation, la transmission, la manipulation et la consultation de fichiers audio et vidéo, de données et de textes sur des dispositifs électroniques numériques portatifs et de poche; accessoires électroniques et mécaniques ainsi que logiciels pour dispositifs électroniques numériques portatifs et de poche destinés à l'enregistrement, l'organisation, la transmission, la manipulation et la consultation de fichiers audio et vidéo, d'images, de données et de textes; stations d'accueil; pieds; chargeurs de batteries; bloc-piles; adaptateurs, câbles, fils et raccords électriques; télécommandes filaires ou sans fil; écouteurs et casques d'écoute; stations de base munies de hauts-parleurs et amplificateurs stéréophoniques; adaptateurs stéréophoniques d'automobiles; enregistreurs audio; récepteurs de radio; radioémetteurs; balayeurs d'images; visualiseurs vidéo; lecteurs de supports; logiciels d'application pour l'enregistrement et l'organisation de calendriers et d'emplois du temps, de listes d'aide-mémoire et d'informations de contacts; ludiciels; logiciels dotés de fonctions d'horloge et de réveil; sacs, sachets et étuis de transport, tous destinés à des dispositifs électroniques numériques portatifs et de poche pour l'enregistrement, l'organisation, la transmission, la manipulation et la consultation de fichiers audio et vidéo, d'images, de données et de textes. »

Donc, exit le pictogramme sur les housses pour iPod, les périphériques, les stations d’accueil avec ou sans haut-parleurs ou tout autre support ayant de près ou de loin à faire avec lui.

Certes, du point de vue d’Apple nous sommes dans la continuité de la logique de protection mise en place autour du iPod qui a culminé avec la restriction de l’usage du label « Made for iPod » aux seuls fabricants d’accessoires ayant dûment payé leur dîme (hum, une phrase avec deux circonflexes… pas mal). Mais du point de vue de l’OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle), ne sommes nous pas entrain de toucher du doigt la limite du système en permettant de protéger une figure aussi stylisée ?

Heureusement que la protection des marques n’existe pas depuis l’age de la pierre, à l’heure actuelle nous n’aurions plus beaucoup de liberté…

1 commentaire:

Fabriceg a dit…

D'un autre côté, la simplicité de ce logo vient aussi de la simplicité de ce qu'il représente sans aucun doute possible. En effet, si l'iPod n'avait ces lignes aussi pures, peut-être serait-il moins aisé de le représenter symboliquement, non ?