mercredi, août 24

Votre iPod, avec ou sans glaçon ?

Lorsque j’ai acheté mon iPod, voilà… pouf, au moins douze année lumières (pour vous dire, c’est un modèle de première génération), j’ai très vite cherché à l’utiliser dans ma voiture lors de mes déplacements « longues distances » (en suisse = 50 Km…). Pour cela je m’étais équipé avec un émetteur FM iRock, le seul disponible à cette glorieuse époque, importé clandestinement des USA. Le problème auquel je m’étais vite retrouvé confronté étant de savoir où poser la bête afin de pouvoir la manipuler tout en conduisant (oui maman, je sais que c’est dangereux) ou au moins pouvoir voir l’affichage. J’avais alors bricolé un « pose iPod » en sciant une bouteille en PET, ce qui permettait de faire tenir le petit boîtier blanc dans le « porte gobelet » avant de ma voiture.

C’était pas mal, pas très pratique mais bon, ça avait surtout le mérite d’exister.

Bon, elle est sympa mon histoire, mais vous vous demandez certainement où je veux en venir. Non, je n’ai pas déposé de brevet mais j’aurais peut-être dû car les ingénieurs d’Apple l’on fait, eux.

Et oui, ils ont inventé l’adaptateur iPod-porte-gobelets. Tout cela est expliqué dans la demande de brevet US 2005014795 remplie le 28 février 2005, rendue publique le 7 juillet 2005 et dont le titre anglais est : « Electronic Device Holder » (on a vu plus descriptif comme titre).

Le support :


Vue en coupe du support (100) avec le iPod dessus (120) et le câble d’alimentation dedans (124) :

Evidemment, ces brillants cerveaux pleins de pépins ne se sont pas arrêtés là. Ils ont ajouté un système d’enrouleur pour le câble d’alimentation à l’intérieur du support (ouais fastoche,, j’aurais aussi pu le faire ça…), et ça donne ça :

Il suffit dès lors de tourner la partie supérieure pour que le câble s’enroule proprement à l’intérieur :

Au final, et après une (très) courte recherche sur le web, ce type de produit existe déjà chez plusieurs accessoiristes tels que Belkin :

Du coup j’ai l’air un peu bolet avec ma demi bouteille en PET, moi…

Aucun commentaire: