mercredi, août 10

Apple vs John Platt

Et voilà, le problème avec les brevets c'est que l'on fini toujours par tomber sur un os... et Apple n'est pas épargné. On apprend aujourd'hui que la Pomme se serait vu refusé une demande de brevet liée à l'interface du iPod en raison de l'existence d'un brevet plus ancien portant sur le même concept et déposé pas un certain John Platt.

Je ne vais pas revenir sur le fond de l'histoire ni sur ses conséquences puisque MacGénération l'a déjà largement fait.

Ce qui est certain, c'est qu'Apple n'a pas fait reposer sa stratégie de protection de l’iPod uniquement sur l'interface. D'autres brevets (accordés ou encore au stade de demandes) ont pour but de "verrouiller" ce petit bijou.

Citons dans le désordre (et de façon non exhaustive):

- L'usage de la "molette" de navigation (US 20030095096)


- Un système de protection anti-chocs pour « media player » (US 20040252397, non restreint au iPod car aussi applicable à d'autres systèmes portables comportant un disque dur)

- La technique de synchronisation "Media player" (iPod) - station de travail (Mac) (US 20030167318)

- Le principe selon lequel le "media Player commence à jouer un morceau "avant même que le programme multimédia ait été sensiblement ou complètement chargé dans la mémoire" (WO 03036647, mais cette demande-là semble mal barrée, elle est antériorisée par 6 brevets dont un de Thomson et un de Sharp datant de 1994... y font pas de veille technologique chez Apple, ou quoi ?).

... et certainement d'autres que je n'ai pas eu le temps d'identifier à l'heure actuelle. C'est une affaire à suivre, même si l'impact réel sur le produit d'Apple ne risque pas d'être aussi spectaculaire qu'il n'y parait.

Aucun commentaire: